Traces de glissement de quasicristaux sous contrainte

Stage de Master 2 démarré en 2017, Alexandre EMERIAULT

Le but de ce stage est d’étudier les traces de glissement générées en surface de mono(poly)quasicristaux à structure icosaédrique (type Al-Pd-Mn ou Al-Cu-Fe) sous différentes conditions de contrainte et de température, afin de caractériser et de mieux comprendre les mécanismes fondamentaux élémentaires de plasticité se produisant au sein de ce type d’alliages.

Une première étape consistera à préparer, à l’aide des techniques proposées dans la littérature, les surfaces des échantillons de quasicristaux afin de pouvoir les observer par STM/AFM, l’objectif étant de retrouver la structure atomique déjà observée lors de précédents travaux.La deuxième étape consistera à utiliser la troisième chambre sous ultravide (UHV) connectée au banc d’essai NANOPLAST afin de déformer à vitesse imposée et à haute température (T ≥ 700 K) les échantillons. Il conviendra de finir le développement et la mise au point de cette troisième chambre d’essai. Des observations STM/AFM UHV seront ensuite réalisées à divers taux de déformation plastique, du début de la plasticité dans le stage de durcissement plastique jusqu’au domaine d’adoucissement, afin de caractériser complètement les traces de glissement générées en surface et répondre à la controverse traces de glissement/traces de montée des dislocations contrôlant la plasticité de ces matériaux complexes.

Recherche

Menu principal

Haut de page